Catégories
Actualité

Y’en a ils sont trop éveillés, vous êtes des grands bargeots, bravo à eux

Catégories
Actualité

Injection Covid/menstruations : une étude qui va faire hurler certaines victimes.

Catégories
Actualité

« Le maintien de cette mesure relève davantage de la punition et de l’obstination que de la justification sanitaire »: La Sénatrice Sylviane Noël a étrillé mardi le choix du gouvernement de maintenir la suspension des soignants et pompiers non-vaccinés.

Catégories
Actualité

« Les vaccins COVID affaiblissent le système immunitaire. THE LANCET le confirme »

Catégories
Actualité

Coup de théâtre en Italie : à peine installée au pouvoir, la Droite menace de faire sauter l’obligation vaccinale et le Pass Sanitaire

A peine arrivée au pouvoir en Italie après une éclatante victoire qui a eu un retentissement mondial, l’union des droites, dirigé par Giorgia Meloni, menace de se débarrasser de l’obligation vaccinale et du Pass Sanitaire, deux mesures phares mises en place par le gouvernement précédent 

A peine arrivée au pouvoir, l’union des droites italienne s’apprête à déclarer la guerre aux mesures sanitaires mises en place par le gouvernement précédent. C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue du média Politico qui l’a révélée ce 30 septembre.

En effet, d’après cette source, s’opposant à la plupart des mesures sanitaires mises en place par Mario Draghi, l’union des droites s’apprête à les abroger. Ainsi, dans une interview accordée au média La Repubblica et publiée ce 30 septembre, Marcello Gemmato, porte-parole de Fratelli Italia sur des sujets relatifs à la santé, a été très clair.

“C’est normal de faire des recommendations, mais il ne devrait plus y avoir d’obligation vaccinale”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “le Passeport Sanitaire n’était pas une mesure sanitaire et n’était pas basée sur des principes scientifiques”. Pour lui, ce Pass ne faisait que miroiter une fausse illusion de sécurité.

cliquer ici

Catégories
Actualité

L’auteur de la fresque antisémite du parking des Italiens à Avignon est poursuivi pour provocation à la haine

Catégories
Actualité

Delfraissy : l’OMS dirigée par les labos.

‘Ce qui me frappe c’est les aspects de gouvernance et en particulier autour du vaccin…

On peut le prendre comme quelque chose d’extrêmement positif…

Là où je suis critique c’est qui fait la gouvernance ?

Qui va nous donner finalement le type de vaccin que nous allons avoir à l’automne ?

Ce sont les compagnies qui ont réuni des experts et qui ont choisi de garder le virus ancestral…

Là je crie au secours en disant c’est le boulot typique de l’OM !

On est passé de la France à l’Europe et maintenant avec cette vision mondiale…

L’OMS vient de baisser les bras en laissant à l’industrie pharmaceutique le choix de nous dire …

Sans avoir une vision globale de l’expertise… et je le regrette profondément… »

🤔 Il serait temps qu’il s’en rende compte !
Il vaut mieux tard que jamais ! 😉

Via :
https://twitter.com/le__general_0ff/status/1577005376695930918?s=46&t=YI_TvUsx_5dXVIuhWguBwQ

Catégories
Actualité

FACTURE DE GAZ : 330 000€ POUR UNE BOULANGERIE ALLEMANDE !

Catégories
Actualité

Allemagne : Confirmation des dommages cardiaques et cérébraux chez les vaccinés.

Un rapport de cas : Encéphalite nécrosante multifocale et myocardite après vaccination à ARNm BNT162b2 contre la COVID-19

par Michael Mörz

Institut de pathologie ‘Georg Schmorl’, Hôpital municipal de Dresde-Friedrichstadt, Friedrichstrasse 41, 01067 Dresde, Allemagne

Rédacteur académique : Sung Ryul ShimVaccins202210(10), 1651; https://doi.org/10.3390/vaccines10101651 (enregistrement du DOI)

Reçu: 31 août 2022 / Révision : 25 septembre 2022 / Accepté: 27 septembre 2022 / Publication : 1 octobre 2022

Le présent rapport présente le cas d’un homme de 76 ans atteint de la maladie de Parkinson (MP) qui est décédé trois semaines après avoir reçu son troisième vaccin contre la COVID-19. Le patient a été vacciné pour la première fois en mai 2021 avec le vaccin vectoriel ChAdOx1 nCov-19, suivi de deux doses du vaccin à ARNm BNT162b2 en juillet et décembre 2021. La famille du défunt a demandé une autopsie en raison de signes cliniques ambigus avant le décès. La MP a été confirmée par des examens post-mortem. De plus, des signes de pneumonie par aspiration et d’artériosclérose systémique étaient évidents. Cependant, les analyses histopathologiques du cerveau ont révélé des résultats auparavant insoupçonnés, notamment une vascularite aiguë (principalement lymphocytaire) ainsi qu’une encéphalite nécrosante multifocale d’étiologie inconnue avec une inflammation prononcée, y compris une réaction gliale et lymphocytaire. Dans le cœur, des signes de cardiomyopathie chronique ainsi qu’une myocardite lympho-histiocytaire aiguë légère et une vascularite étaient présents. Bien qu’il n’y ait pas eu d’antécédents de COVID-19 chez ce patient, une immunohistochimie pour les antigènes du SRAS-CoV-2 (protéines spike et nucléocapside) a été réalisée. Étonnamment, seule la protéine spike mais aucune protéine nucléocapside n’a pu être détectée dans les foyers d’inflammation dans le cerveau et le cœur, en particulier dans les cellules endothéliales des petits vaisseaux sanguins. Étant donné qu’aucune protéine nucléocapside n’a pu être détectée, la présence d’une protéine de pointe doit être attribuée à la vaccination plutôt qu’à une infection virale. Les résultats corroborent les rapports précédents d’encéphalite et de myocardite causées par des vaccins COVID-19 à base de gènes.

Cliquer ici

Catégories
Actualité

Un peu d’humour pour débuter la semaine !